Home Environnement/Santé Secteur du palmier à huile au Bénin: Les transformateurs créent la FENATPH-BENIN,...

Secteur du palmier à huile au Bénin: Les transformateurs créent la FENATPH-BENIN, la marche vers l’interprofession de la filière se précise

248
0

La Fédération nationale des transformateurs de palmier à huile du Bénin (FENATPH-BENIN) est désormais une réalité. Elle a été portée sur les fonts baptismaux le jeudi 22 juin 2023 à Cotonou à la faveur d’une assemblée générale constitutive qui a permis la validation des textes et la mise en place des différentes structures de l’organisation.

Les transformateurs et transformatrices du palmier à huile au Bénin se retrouvent désormais dans un même creuset face aux défis de la filière. Il s’agit de la Fédération nationale des transformateurs de palmier à huile du Bénin (FENATPH-BENIN). L’assemblée générale constitutive s’est déroulée jeudi 22 juin 2023 à l’Institut Jean Paul II de Cotonou. Il s’agit d’un rêve de longue date qu’ils viennent ainsi de concrétiser, à en croire le président du comité d’organisation, Valentin DACLOUNON. Il rappelle que le processus concret a duré près de deux ans avec un comité qui a travaillé de façon acharnée pour aboutir à cette assemblée générale et décider de l’avenir de la filière. C’est en effet, dans l’élan d’aller à l’interprofession de la filière palmier à huile, a informé le président du comité d’organisation.

La directrice générale de l’ATDA6, Madeleine KORA LAFIA s’est dite très heureuse de cet aboutissement en dépit des « soubresauts » qui ont jalonné le parcours. Elle a félicité tous les acteurs pour la volonté et la patience dont ils ont fait montre tout au long du processus.

Procédant aux lancement des travaux, Bernardin GLEHOUENOU, Conseiller technique aux organisations professionnelles et à l’entrepreneuriat agricole du Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, a exhorté au maintien de cette volonté et à la courtoisie. Il a souligné que cette assemblée générale n’est qu’une étape et que la porte de la Fédération est ouverte à ceux et celles qui voudront faire leur adhésion dès lors qu’ils souscriront aux dispositions des statuts et du règlement intérieur adoptés au cours de l’AG. « Nous sommes là pour construire », a-t-il martelé.

Déjà, la Fédération nationale des producteurs du palmier à huile du Bénin, par la voix du Vice-président, a exprimé sa solidarité à la fédération des transformateurs et transformatrices. Le vice-président a affirmé qu’il y aura une synergie d’action entre les deux fédérations et une collaboration avec les structures étatiques pour mieux valoriser la filière. « Nous allons relever les défis du secteur », a-t-il promis. 

A l’issu des travaux de lecture d’amendement et de validation des projets de statut et règlement, les congressistes ont procédé à l’élection des membres du Conseil d’administration (CA) et du Conseil de surveillance (CS). Pour la présidence du CS, ils ont porté leur choix sur Achille DEGNIMON. Catherine KOKOUN DOSSOU est elle, portée à la tête du CA.

Le secrétaire général de la chambre nationale d’agriculture (CNA), Lionnel Arnaud CHABI CHINA a souhaité que ces différents responsables puissent être mieux inspirés pour l’objectif commun qu’est une meilleure valorisation de la filière palmier à huile au Bénin. Les représentants des différentes branches de transformation n’ont pas caché leur joie de voir naître cette fédération. « Je suis très ravie qu’on puisse mettre en place cette fédération parce que la filière de palmier à huile est confrontée à beaucoup de difficultés. J’ai bon espoir qu’avec la mise en place de cette fédération on va pouvoir trouver de très belles solutions pour l’émergence réelle de la filière palmier à huile au Bénin », confie Abiba Omar MOUSSA, transformatrice du palmier à huile en produits cosmétiques. Les regards sont désormais tournés vers la mise en place de l’interprofession.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here