Home Environnement/Santé Réponse du PAM et du Japon aux impacts de la crise ukrainienne:...

Réponse du PAM et du Japon aux impacts de la crise ukrainienne: 3.000 ménages reçoivent des vivres à Dogbo et Houéyogbé

132
0

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a entamé une opération de distribution de vivres, le mercredi 21 juin 2023, au profit des ménages pauvres de Dogbo et de Houéyogbé dans le département du Couffo au Bénin. C’est sur financement du Japon et l’appui de l’agence nationale de protection civile et l’agence nationale de la protection sociale.

Un nouveau projet d’assistance alimentaire du Programme alimentaire mondial (PAM) aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin se concrétise. Intitulé « Gérer l’impact social et économique du conflit en Ukraine : réponse à la crise au Bénin », ce projet dont la phase opérationnelle de distribution de vivres a été lancée le mercredi 21 juin 2023 dans la cour de l’arrondissement de Honton à Dogbo est l’aboutissement d’une coopération tripartie entre le Bénin, le Japon et le PAM. « L’objectif global de cette assistance humanitaire est de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels de 15.000 bénéficiaires issus de 3.000 ménages pauvres vivant dans les zones les plus touchées par l’insécurité alimentaires due au conflit entre la Russie et l’Ukraine », a informé la Directrice adjointe du PAM au Bénin, Caroline SCHAEFER.

C’est un projet de 500.000 dollars américains, soit environ 306 millions francs CFA, financé par le Japon. Ceci, dans le cadre de son programme de réponse d’urgence à l’insécurité alimentaire mondiale causée par la crise ukrainienne. C’est un programme d’un montant total de 68.000.000 dollars américains dans 30 pays en Asie et en Afrique, d’après Miyake Shinya, chef de coopération et d’affaires politiques, économiques et culturelles à l’Ambassade du Japon au Bénin. « La crise ukrainienne a renforcé le niveau d’insécurité alimentaire et nutritionnel des populations qui était déjà en hausse en raison de la pandémie de la Covid-19 et des changements climatiques », justifie-t-il. 

La Directrice adjointe du PAM au Bénin, relève que « comme la plupart des pays, le Bénin est […] dépendant des importations de blé en provenance de la Russie et d’Ukraine » alors que, « depuis février 2022, la crise ukrainienne a eu un impact négatif sur le marché international, en particulier sur les exportations de produits tels que le blé, les céréales, le sucre, les huiles, les engrais agricoles, le carburant, le gaz et le charbon ». « Les prix du blé sur le marché ont augmenté avec pour conséquence immédiate la flambée des prix des produits dérivés du blé impactant négativement le panier alimentaire des ménages. En outre, la production a été directement affectée par le prix des engrais et du pétrole, ce qui pourrait entraîner une réduction de la productivité et de la production locale globale », a rapporté la directrice. « Si rien n’est fait, cette situation affectera la sécurité alimentaire des ménages à court et à moyen terme », a-t-elle martelé. 

La présente campagne de distribution de vivres consiste à offrir un panier alimentaire de 45 jours comprenant du riz, du haricot blanc, de l’huile végétale fortifiée et du sel iodé aux ménages bénéficiaires à Dogbo et à Houéyogbé. Le premier adjoint au Maire de Dogbo Marcellin SOGNON témoigne de ce que cette campagne est porteuse d’espoir et d’espérance pour ces populations vulnérables fragilisées par différentes crises dont celle ukrainienne. « Cette campagne va considérablement soulager leur peine », affirme l’élu communal. Pour cela, Léonce HOUNKANRIN, représentant du Préfet du Couffo au lancement de l’opération prend l’engagement au nom des populations, d’une bonne gestion des vivres. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here