Home Société Visite au Bénin du Directeur exécutif du Pam: David Beasley fier des...

Visite au Bénin du Directeur exécutif du Pam: David Beasley fier des résultats palpables du programme de cantine scolaire au Bénin

283
0

Venu au Bénin la semaine dernière pour toucher du doigt les réalités du Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi) dans ce pays, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (Pam) est reparti tout heureux de ce qu’il a entendu et vu sur le terrain. Au terme de sa visite, David Beasley a, au cours de son point presse à l’Ecole primaire publique de Fingninkanmè à Dangbo, souligné ce qu’il a constaté et qui fait la particularité et le succès du programme d’alimentation scolaire au Bénin par rapport à d’autres pays. 

« Ce programme très important montre déjà des résultats palpables, des résultats réels ici au Bénin», a déclaré à la presse David Beasley, le jeudi 17 février 2022 à la fin de sa visite de terrain au sujet de l’alimentation scolaire. Au cours de son séjour au Bénin, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (Pam) ne s’est pas contenté des échanges avec le gouvernement le mercredi 16 février 2022. Le lendemain, le patron du Pam dans le monde a effectué quelques visites de terrain. Il était accompagné du Ministre béninois des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, du Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies au Bénin, Salvator Niyonzima, du Directeur régional du Pam pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Chris Nikoi, du Représentant résident du Pam au Bénin, Guy Adoua et d’autres personnalités.

David Beasley s’est rendu d’abord au Centre de groupage de Saï-lagare dans la commune de Dangbo. Ici, les producteurs regroupent leurs productions notamment de riz et de maïs. A travers le groupement Gbénonkpo, ils sont désormais en partenariat avec le Pam pour livrer du maïs dans le cadre du Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi). A la gestion de ce programme du gouvernement béninois, le Pam mène en effet une politique de développement de l’économie locale à travers entre autres, l’appui aux petits producteurs et l’achat de vivres sur le marché local. Le Directeur exécutif est allé au contact d’un exemple concret dans ce volet. 

Il a mis après le cap sur l’Ecole primaire publique (Epp) de Fingninkanmè dans la commune de Dangbo. A travers la visite des stands de plusieurs groupements d’appui au Pnasi avec qui il a échangé, il a découvert comment ce programme au Bénin impacte l’autonomisation des femmes à travers l’appui à des activités génératrices de revenu. Il a aussi appréhendé la stratégie mise en œuvre pour l’appropriation du programme par les communautés à la base en vue de sa pérennisation. Les nombreuses initiatives dont les jardins scolaires, la pisciculture, les coopératives, le moulin à maïs, etc. autour des cantines scolaires au Bénin ont édifié le Directeur exécutif du Pam. Il est allé au contact de toute la chaine du Pnasi jusqu’au repas à table devant les enfants qu’il a eu le bonheur de servir jeudi dernier à Fingninkanmè.

Le Bénin a les deux atouts nécessaires pour un programme d’alimentation scolaire

En résumé de ses constats, David Beasley affirme que le Pnasi a tout pour réussir au Bénin. « Le point central revient au leadership et à la mise en œuvre. Au Bénin, il y a les deux », s’est-il rendu compte. Il avoue avoir découvert que le gouvernement béninois est vraiment engagé pour l’alimentation scolaire. Le niveau de cet engagement fait la différence avec les autres pays avec lesquels le Pam travaille pour l’alimentation scolaire, à l’en croire. 

« Dans ce pays, le gouvernement paye pour le Programme d’alimentation scolaire. Cette année, le gouvernement s’engage à augmenter la couverture à 75% et très bientôt chaque enfant du Bénin aura un repas chaud chaque jour de classe. Ici, le gouvernement est vraiment en action », s’est-il réjouit. « La manière dont le programme est mis en œuvre ici implique la communauté locale, les petits producteurs. Cela a un effet multiplicateur très important », a-t-il ajouté.

Le Pnasi, la base d’un Bénin prospère

Cela contribue à plusieurs objectifs, d’après le directeur exécutif du Pam. Entre autres, le développement des capacités intellectuelles ; la réduction des taux d’abandon scolaire, de grossesse précoce, de mariage précoce ; l’amélioration des performances scolaires des enfants ; etc. Il a aussi souligné que pour chaque dollar investir dans le programme d’alimentation scolaires, il y a un retour sur investissement de 9 dollars. Aussi, pour 100 mille enfants qui bénéficient de repas scolaire, y a-t-il plus de 1600 emplois créés à travers le programme. David Beasley est heureux de constater que le gouvernement béninois l’ait compris. « Nous construisons un Bénin plus fort. Nous construisons des cadres de demain, des mathématiciens, des physiciens, des intellectuels. Nous construisons les bases d’un pays prospère », a affirmé David Beasley. 

Un partenariat à merveille entre le gouvernement du Bénin et le Pam

Les appréciations du Directeur exécutif du PAM après sa visite sont pour le Ministre béninois des enseignements maternel et primaire, une grande satisfaction. « Satisfaction en ce sens que le Directeur exécutif du Pam, qui visite le Bénin pour la première fois dans le cadre de la mise en œuvre du Pnasi, a découvert en quelques jours que le Bénin ne s’est pas trompé en jetant son dévolue sur l’alimentation scolaire. Il constate avec nous que nous sommes sur la bonne voie et il promet le soutien indéfectible du Pam qui est le partenaire privilégié du gouvernement dans le cadre de ce programme.», a confié Salimane Karimou. 

Le ministre a rappelé que le taux de couverture qui était d’à peine 38% en 2018 passe à 75% cette année et que d’ici à 2026 au plus tard, toutes les écoles primaires publiques du Bénin seront couvertes en cantine scolaire. Pour lui, le partenariat du gouvernement avec le PAM dans ce cadre se porte à merveille. « Pour l’instant, le résultat est bon en termes de partenariat ; le panier est respecté ; la durée est respectée ; les périodes sont respectées », a avoué Salimane Karimou. Il a, au nom du gouvernement, salué la visite du directeur exécutif venu constater lui-même les résultats.

Blaise Ahouansè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here