Home Uncategorized Atelier de planification: La CSA-Bénin fait son bilan 2016-2021 pour de nouvelles...

Atelier de planification: La CSA-Bénin fait son bilan 2016-2021 pour de nouvelles stratégies 2022-2026

149
0

Toutes les composantes de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) sont en atelier de trois jours depuis la matinée de ce mercredi 23 février 2022 à Grand-Popo. C’est pour évaluer la mise en œuvre du plan stratégique 2016-2021 de l’organisation puis parvenir à celui 2022-2026 avec les priorités, objectifs, résultats attendus et actions concrètes à mener pour une CSA-Bénin encore plus forte, représentative et crédible. 

Du 23 au 25 février 2022, se tient à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo, l’atelier stratégique de planification quinquennale de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin). « L’atelier qui nous réunit pour les trois jours à venir nous permettra de faire un bilan, que je qualifierais de bilan d’expert, pour en faire émerger les nouvelles priorités pour notre organisation », a indiqué le Secrétaire général de la CSA-Bénin, Anselme Amoussou, à l’ouverture de la réunion ce mercredi matin. 

Il est question, selon lui, d’évaluer le parcours depuis 2016 où la CSA-Bénin avait réuni, toujours à Grand-Popo, ses acteurs pour l’élaboration de son plan quinquennal avec la conviction de trouver une voie ou des voies nouvelle(s) pour asseoir un type de syndicalisme plus proche des fondamentaux et plus adapté aux réalités du moment. Ceci, suivant une vision clairement exprimée : « Une CSA-Bénin forte, représentative et crédible qui fonde son action sur le respect des textes, les principes de démocratie, la promotion du travail décent, du genre et des stratégies innovantes de lutte », a rappelé Anselme Amousou. Pour le Sg, le présent atelier est le moment de regarder, a-t-il dit, « sans indulgence le chemin parcouru et de proposer les solutions les plus pertinentes pour une action syndicale dont le crédo doit demeurer l’efficacité, la crédibilité, la visibilité, l’innovation, l’anticipation, la responsabilité, etc. ».

Ce choix stratégique est bien apprécié par la Fondation Friedrich Ebert, d’après la représentante résidente. Iris Nothofer confie que la Fondation salue ce processus stratégique au sein de la CSA-Bénin. A ses dires, face aux défis internes et externes du monde syndical, la Fondation Friedrich Ebert encourage ses partenaires syndicaux à poser des questions difficiles et à prendre des décisions stratégiques quant à l’orientation à donner à leur organisation. 

A l’agenda des trois jours de l’atelier, il est inscrit des communications et des échanges sur les facteurs de cohésion d’un groupe, l’identité et traces numériques, le fonctionnement général des organes de la CSA-Bénin, le bilan du Plan stratégique 2016-2021, l’évaluation de la vision, des faiblesses et des forces, etc. « Nous sortirons donc de cet atelier avec une nouvelle matrice des priorités, des objectifs, des résultats attendus et des actions concrètes à mener », a annoncé le SG/CSA-Bénin.

Blaise Ahouansè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here