Home Enseignements Préparatifs du BEPC 2023: Le ministre Kouaro CHABI constate une organisation sans...

Préparatifs du BEPC 2023: Le ministre Kouaro CHABI constate une organisation sans faille de l’examen

307
0

Le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Monsieur Kouaro Yves CHABI, a effectué, dans la matinée de ce jeudi 25 mai 2023, une visite à la Direction des Examens et Concours à Porto-Novo, pour s’enquérir du niveau d’évolution des préparatifs de l’examen du BEPC, session de juin 2023. Au terme des constats, le Ministre a félicité tous les cadres impliqués dans l’organisation pour un bon déroulement de l’examen, vu que l’agenda de la DEC est respecté et tout est fin prêt.

« À la date d’aujourd’hui, je peux rassurer la population que tout est fin prêt. Nous tenons notre agenda et nous sommes suffisamment prêts pour un bon déroulement de la session 2023 du BEPC qui a connu une augmentation d’effectifs. L’an dernier, nous étions à 119746 candidats et cette année, nous sommes passés à 121827 candidats, soit une augmentation de 2081 candidats. Ce qui nous a amenés à augmenter le nombre de centres de composition à 213 contre 211 en 2022. » Ce sont les précisions du Directeur des Examens et Concours, Dr Roger KOUDOADINOU suite au passage du Ministre.

Directeur des Examens et Concours, Dr Roger KOUDOADINOU

Selon le DEC, le matériel lourd est déjà acheminé dans tous les départements. « Pour ce qui est du matériel sensible, tout est déjà réalisé, conditionné et mis en cantines. Il ne reste que le dispatching qui va démarrer incessamment. Lorsque cette phase sera activée, c’est que définitivement le BEPC est mis en place et il ne reste qu’à attendre les candidats le jour du déroulement dans les salles. » Et pour les candidats qui seront déclarés admis cette année, un dispositif est déjà conçu afin de rendre disponibles les relevés de notes du BEPC au plus une semaine après la proclamation des résultats. C’est la principale innovation.

À propos des centres de composition ayant subi quelques catastrophes naturelles, un point a été déjà fait au Ministre département par département. Là-dessus, le DEC précise : « Dans le cas où les dégâts sont plus criards, nous avons déjà pris un certain nombre de dispositions. Par exemple, pour le cas du CEG Sèmè-Podji dans l’Ouémé, nous avons retenu un schéma de répartition des candidats dans un centre de proximité de sorte qu’il n’y aura pas à s’égarer le jour de l’examen. Sur toute l’étendue du territoire national, toutes les dispositions ont été déjà prises et la nouvelle répartition des effectifs dans les centres concernés est connue de tous. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here