Home Enseignements Préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2023-2024: Les trois recommandations pour...

Préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2023-2024: Les trois recommandations pour une rentrée apaisée

86
0

Le gouvernement et les organisations syndicales représentatives ont tenu  le vendredi 08 septembre 2023 à  la salle des fêtes des Tours Administratives, une  séance extraordinaire du cadre de concertation, de consultation et de négociations collectives.  Tenue sous la présidence du Ministre d’Etat, Bio TCHANÉ, on pouvait remarquer la présence de deux membres par Organisations Syndicales Représentatives et les membres du Gouvernement.

A l’ouverture des travaux , le  Président de la séance, le Ministre Bio TCHANÉ a rappelé combien cette séance devenue habituelle à la veille de chaque rentrée est indispensable pour une rentrée réussie et apaisée. Après avoir adressé la reconnaissance et la gratitude du gouvernement aux partenaires sociaux qui œuvrent pour un dialogue social réussi, le Ministre d’Etat a réaffirmé l’engagement du gouvernement pour une éducation de qualité avant de déclarer ouverte la séance dont voici l’ordre du jour. Il s’est reposé sur deux points à savoir ; les diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2023-2024 et les questions diverses. 

Au terme des échanges avec les syndicalistes, trois recommandations fortes ont été retenues. le Ministre  chargé du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale a fait la synthèse de la séance en les points ci-après. Le gouvernement recommande au MEMP à faire  diligence pour la sortie des nominations, ensuite décide d’accorder un mois d’avance aux AME payable sur l’année,  et enfin annonce une réunion avec les Secrétaires Généraux concernant les élections professionnelles sectorielles dans l’éducation.

Sept (07) actions menées ou en cours dans les trois  ministères de l’enseignement

Au cours de la rencontre, pour ce qui est du 1er point inscrit à l’ordre du jour relatif aux diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2023-2024, chaque Ministre de l’Enseignement est passé présenter le point des diligences faites pour une rentrée réussie et apaisée. De la présentation à tour de rôle des trois  Ministres de l’Enseignement, on retient en général que plusieurs tâches ont été exécutées et d’autres en cours d’exécution. Ces tâches  sont entre autres les nominations, le mandatement des primes de rentrée, la mise en place de subventions dans les écoles, l’organisation des journées pédagogiques de réflexion et de concertation, la prise d’actes de carrière du personnel enseignant, l’organisation des élections professionnelles sectorielles et la célébration de la Journée Mondiale de l’enseignant.

Grogne des syndicalistes

En prenant la parole, les Organisations Syndicales ont fustigé la décision unilatérale du gouvernement de mensualiser les primes des enseignants et ont plaidé pour qu’elles restent annuelles. En réponse à la mensualisation des primes, la partie gouvernementale est restée sur sa position et a dit que c’est une décision qui concerne tous les Agents de l’État et qu’en les mettant sur les salaires, cela permettra surtout d’avoir une bonne pension à la retraite. Il faut donc retenir qu’en ce qui concerne les primes de rentrée, celles-ci seront mensualisées dès cette année scolaire-ci. En conséquence, seront virées à titre d’arriérés à la prérentrée, les primes de nuit, de rendement ou de gratification, de zones déshéritées ou d’accès difficile et de première installation. Les primes de craie, de documentation et d’habillement seront positionnées en bloc sur le salaire des enseignants en septembre 2023.

Par ailleurs, les Responsables Syndicaux ont fait remarquer que les nominations qui ne sont pas encore sorties jusqu’à cette date au MEMP pourront créer de graves remous et perturber des familles d’enseignants par des déplacements occasionnés en pleine année scolaire. 

Concernant l’absence de la maternelle aux travaux du CEP, ils ont voulu en connaître les raisons. La partie gouvernementale a expliqué que c’est la digitalisation des informations qui est à l’origine de ce fait et que ce sont prioritairement les titulaires du CM2 et des classes en deçà qui doivent d’abord être pris en compte. Il n’a pas exclu un système de  rotation les années à venir pour permettre à tous de participer à ces travaux.

Pour ce qui est du reversement des AME en ACDPE, les Responsables Syndicaux ont dénoncé la non effectivité de leur reversement pourtant longuement agité. Le Ministre, répondant à cette préoccupation, a observé que leur reversement est déjà un acquis mais que les modalités de cet acte continuent de faire objet de réflexion.

Le ministre Abdoulaye BIO TCHANE a fini par  clôturer la rencontre d’informations et non de négociations en remerciant tout le monde et en souhaitant une bonne rentrée aux enseignants et aux enfants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here