Home Enseignements Sciences de l’ingénieur à l’UAC: Audace Didavi, docteur avec la côte A...

Sciences de l’ingénieur à l’UAC: Audace Didavi, docteur avec la côte A pour sa solution en maîtrise de l’énergie renouvelable

296
0

Audace Kossoko Babatoundé Didavi a soutenu sa thèse de doctorat le lundi 09 octobre 2023 à l’Ecole polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC) de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) sur le sujet « Prévision par l’intelligence artificielle de la variabilité de la puissance de sortie d’un système PV/Eolien installé à un point géographique : application au territoire du Bénin ». Il s’en est sorti digne du grade de docteur de l’UAC avec la côte A dans la spécialité « Génie électrique : énergies renouvelables et informatique appliquée ».

Les énergies renouvelables, non seulement prennent une part de plus en plus importante mais aussi se révèlent la solution future dans le déploiement de l’énergie en Afrique et dans le monde. Leur intégration n’est pas sans difficultés multiples face auxquelles il faut développer de l’expertise et apporter des solutions durables. Audace Kossoko Babatoundé Didavi se penche sur celle liée à la prévision des puissances de sortie des sources d’énergie recouvrable. C’est dans sa thèse de doctorat à l’Ecole doctorale des sciences de l’ingénieur (ED-SDI) de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). Le travail qu’il a soutenu lundi dernier à l’Ecole polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC) a porté sur la « Prévision par l’intelligence artificielle de la variabilité de la puissance de sortie d’un système PV/Eolien installé à un point géographique : application au territoire du Bénin ».  

« L’objectif est de développer un outil d’identification des périodes de production et de prévision de la variabilité de la puissance de sortie d’un système photovoltaïque (PV) ou éolien installé à un point géographique. Il fallait identifier une technique de prévision adaptée ; déterminer les périodes de production optimale et puis modéliser les variations temporelles des paramètres influents et enfin prévoir pour des prévisions données, des valeurs futures de la puissance de sortie. », a confié l’impétrant lors de son exposé. C’est une thèse pour répondre à une préoccupation liée à l‘approvisionnement en énergie renouvelable qui prend une part importante dans les solutions déployées pour l’énergie, dira son directeur de thèse, Docteur maître de conférences Bienvenu Macaire Agbomahena.

En termes simplifiés

Appelé à expliquer d’une manière plus diluée pour le grand public sa problématique, l’impétrant confie : « Le problème majeur par rapport à l’installation de ces systèmes – système d’énergie renouvelable, ndlr-, c’est le comportement de la puissance de sortie. Nous pouvons remarquer déjà par exemple pour le soleil qui est la source d’énergie du solaire photovoltaïque, qu’on ne l’a pas la nuit et même en journée la puissance qui vient du soleil n’est pas donnée de manière constante. Ce qui fait que lorsqu’on vise à satisfaire la demande en énergie avec ces sources, on a des problèmes pour faire correspondre la production à la demande en énergie ». Audace Kossoko Babatoundé Didavi ne s’est pas intéressé qu’au solaire photovoltaïque. Il s’est penché aussi sur l’éolien qui est un système de production de l’énergie renouvelable à base du vent.

Dans son travail, il a proposé un outil qui puisse permettre de prévoir par exemple la puissance de sortie de ces systèmes de sorte à avoir une idée de ce que ces systèmes peuvent produire dans un future proche. « L’outil que nous proposons peut être utilisé dans les structures de production de l’électricité parce que généralement, ces structures ont besoin d’un outil assez performant qui puisse les aider à faire la prévision des différentes sources d’énergie qu’elles ont », a-t-il confié. Au Bénin, l’outil peut servir, entre autres, à la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) pour faire des prévisions par rapport à la centrale qui a été installée à Pobè par exemple.

« Une grosse avancée dans la maîtrise des énergies renouvelables »

« La thèse de Didavi est une grosse avancée dans la maîtrise des énergies renouvelables en lien avec la demande d’électricité d’une part et le marché de vente de l’énergie renouvelable ou électrique de façon générale », a témoigné le Directeur de l’Ecole doctorale des sciences de l’ingénieur de l’UAC et président du jury international, professeur Mohamed Gibigaye. Pour lui, les outils sortis de cette thèse peuvent aider les gouvernants à prendre des dispositions afin de faciliter les échanges entre les pays autour des ressources en énergie très indispensables de la vie sur terre. Déjà, un membre du jury s’est engagé à être « prophète » des résultats de cette thèse à l’international. 

L’impétrant lui, ne compte pas s’arrêter à cette avancée. Il a en perspective de poursuivre ses recherches sur d’autres problèmes qui subsistent sur le chemin de l’intégration des énergies renouvelables en vue de leur exploitation de manière optimale. Notons qu’avant cette soutenance de thèse, Audace Kossoko Babatoundé Didavi a déjà publié une demi-douzaine d’articles scientifiques dans des journaux internationaux indexés dans des bases prestigieuses. « On l’a consacré docteur parce qu’il a la capacité de résoudre des problèmes complexes dans le monde. Ce n’est pas de petits problèmes. Quand l’énergie est disponible, toute la vie est simplifiée sur terre », affirme le président du jury, professeur Mohamed Gibigaye.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here