Home Enseignements Maternel et primaire Sommet sur le capital humain en Tanzanie :  Le Bénin plaide pour un...

Sommet sur le capital humain en Tanzanie :  Le Bénin plaide pour un cadre attractif pour les investissements privés en faveur de l’éducation et de la formation

45
0

La Vice-présidente de la République du Bénin, Madame Mariam CHABI TALATA, a pris activement part les 25 et 26 juillet 2023 à Dar-es-Salaam en Tanzanie au « Sommet des Chefs d’État Africains sur le Capital Humain ». Elle était accompagnée du Ministre d’État chargé de l’Économie, des Finances et de la Coopération, Monsieur Romuald WADAGNI. 

Près de 2.000 délégués venus d’une quarantaine de pays africains ont participé à ce Sommet de haut niveau placé sous le thème : « Accélérer la croissance économique de l’Afrique : Stimuler la productivité des jeunes en améliorant l’apprentissage et les compétences ». 

En effet, l’importance du capital humain dans le développement du continent africain n’est plus à démontrer. Mais face à un tableau très peu reluisant dans ce sens, où la démographie est sans cesse croissante, il apparaît donc une urgence que les décideurs aux plus hauts échelons politiques accélèrent les investissements dans le capital humain afin de poser les bases d’un continent productif pour un avenir meilleur. 

L’objectif de ce panel de haut niveau était de déboucher sur des engagements nationaux et des investissements urgents pour renforcer le capital humain, tout en veillant à la cohésion de l’action sur le front. 

Le Continent africain a du potentiel. La population représente sa plus grande richesse. En investissant dans l’éducation, la santé, les filles et les femmes ainsi que dans les innovations numériques, le Continent pourra développer son capital humain et tirer profit de ce potentiel pour la réduction de la pauvreté et pour de meilleurs résultats économiques. C’est à cela que les dirigeants venus d’une trentaine de pays africains se sont attelés avec des résultats concrets qui augurent d’un lendemain meilleur pour l’Afrique. 

L’un des discours qui aura retenu l’attention des participants à ce Sommet a été celui de la Vice-présidente de la République du Bénin. 

Après avoir transmis à la Présidente de la République Unie de Tanzanie, Dr Samia SULUHU HASSAN, et à tous les participants les chaleureuses salutations du Président de la République du Bénin, Monsieur Patrice TALON, la Vice-présidente de la République a remercié le Gouvernement Tanzanien et la Banque Mondiale pour l’organisation de ce  Sommet qui offre l’opportunité aux leaders du Continent de partager leurs expériences respectives et de formuler les recommandations en vue d’investir davantage dans l’éducation et la productivité de la jeunesse africaine. 

La problématique de l’éducation et de la productivité est cruciale. Et c’est pour cela que la Vice-présidente de la République du Bénin a appelé à l’inscrire dans la perspective de la transformation structurelle des économies africaines pour laquelle l’industrialisation constitue une condition sine qua non. 

Madame Mariam CHABI TALATA a également rappelé aux participants l’ambitieuse politique d’industrialisation que met en œuvre le Gouvernement du Bénin dans ce sens à travers la création de la Zone Industrielle de Glo-Djigbé . 

Les efforts colossaux du Bénin en matière de mobilisation des ressources financières conséquentes pour un meilleur investissement dans le capital humain ont été aussi présentés par la Vice-présidente de la République du Bénin. 

Madame Mariam CHABI TALATA a salué les efforts des différents gouvernements et États pour l’atteinte des objectifs poursuivis par le Sommet. Mais face à la concomitance entre d’une part l’ampleur des défis à révéler et d’autre part le rétrécissement des marges de manœuvre budgétaires, le Bénin appelle à travailler davantage à la mise en place d’un cadre plus attractif pour les investissements privés nationaux et internationaux en faveur de l’éducation et de la formation. 

« Je demeure convaincue que la conjonction des efforts des États et des acteurs privés, combinée à l’appui d’Institutions internationales telle que la Banque Mondiale qui est le premier partenaire multilatéral du Bénin, constitue un facteur clé de succès sur le chemin difficile et exaltant que nous empruntons pour mieux répondre aux aspirations de la jeunesse africaine et contribuer au développement économique de notre continent », a conclu la Vice-présidente de la République du Bénin à l’occasion de ce Sommet de haut niveau sur le Capital Humain qui s’est tenu à Dar-es-Salaam en Tanzanie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here