Home Enseignements Transmission artistique et culturelle: www.artirium.net, la plateforme d’accès pratique sans frontière aux...

Transmission artistique et culturelle: www.artirium.net, la plateforme d’accès pratique sans frontière aux arts et culture

329
0

Elle est désormais disponible et accessible depuis le Bénin, une plateforme numérique de transmission des expressions culturelles, des techniques de création et des méthodes de management. Une plateforme aussi d’expression et de visibilité des jeunes. www.artirium.net, le portail ouvert le 28 juillet 2022, vient briser les barrières dont frontalières à la transmission des arts et de la culture. Il est le fruit de l’association SUDCREA à travers son projet Artirium1.2+. C’est un projet financé dans le cadre du Programme ACP-UE CULTURE: soutien aux secteurs de la culture et de la création en Afrique de l’Ouest – AWA (Art in West Africa) conduit par le consortium Institut français de Paris et le Centre Culturel Kôrè de Ségou. Quoi d’innovant avec ARTIRIUM ?

« Briser, vraiment briser les limites à la transmission des arts et de la culture ». SUDCREA poursuit son rêve puis, jeudi 28 juillet 2022 à l’Institut français du Bénin à Cotonou, le coordonnateur annonce : « Désormais, qui que vous soyez, où que vous soyez, vous avez la possibilité d’accéder aux expressions culturelles d’autres peuples, et de vous y initier puis après, si vous avez envie d’approfondir, vous pourrez envisager vous déplacer pour faire des séjours immersifs, faire des masters class, ainsi de suite. »

Pour se convaincre de la nouvelle prêchée par Sèdjro Giovanni Houansou ce jour, il suffit juste d’un clic sur www.artirium.net. « Un espace où toute personne qui qu’elle soit où qu’elle se trouve peut accéder à la culture des autres, découvrir et apprendre des expressions culturelles d’ailleurs, acquérir des techniques créatives, des connaissances artistiques, des méthodes managériales et aussi transmettre son savoir en matière d’art, de créativité, de pensée sans être limitée par les frontières tangibles à la surface de la terre.», lit-on précisément dans la fenêtre « à propos » sur la page d’accueil de la plateforme. 

Concrètement ?

Ce n’est plus là des mots mais des actes sur artirium.net désormais disponible et accessible à tout le monde. Là-dessus, trois types de ressources sous les rubriques « tutoriels », « webinaires » et « autres ressources » fournies dans différentes catégories. A propos des tutoriels, le coordonnateur explique : « la plateforme doit fournir du contenu de transmission, du contenu de formation. A chaque fois qu’on choisit une expression culturelle, on réalise des tutoriels, on crée le modèle pour que la transmission soit possible via le numérique ». Ce sont des éléments audiovisuels épisodiques réalisés avec des professionnels de l’expression culturelle choisie. Par exemple, le travail fait sur le rythme Zinli permet d’aller à la rencontre de la série d’instrument qu’il y a dans ce rythme. Le visiteur de la plateforme peut non seulement les découvrir mais aussi apprendre puis approfondir plus par une immersion. Toutefois, Sèdjro Giovanni Houansou relève qu’il ne s’agit pas du tout de remplacer le travail de transmission qui se fait déjà sur le terrain ; au contraire, de l’appuyer.

La partie « webinaires » offre les rendus des conférences autour des thématiques ou expressions culturelles. Dans « autres ressources », il est question entre autres, de projections notamment pour l’instant sur des parcours de femmes africaines qui ont fait carrière ou font carrière dans les arts vivants. Ce sont des expériences pour outiller et renforcer d’autres créateurs.

C’est trois rubriques permettent d’acquérir et de transmettre des expressions culturelles, des techniques de création et des méthodes de management. Cet ensemble constitue un volet de la plateforme. L’autre, est de faire de la place aux jeunes, leur offrir un espace d’expression puis de visibilité et d’opportunité. Les prix Kirina dont la première édition a eu lieu cette année dans la série d’activités de médiation qui ont précédé la mise en place de ARTIRIUM. C’était un concours d’humour et de danse entièrement en ligne.

Unanimité sur …

ARITIUM vient ainsi, entre autres utilités, apporter une réponse à la préoccupation de savoir comment transmettre avec justesse les pratiques artistiques et culturelles, selon le directeur de la bibliothèque nationale du Bénin, Koffi Attédé. Pour lui, c’est aussi « un outil fondamental » d’aide à la prise de décision en termes de politique culturelle. Le secrétaire général du ministère du tourisme, de la culture et des arts parle d’« un chef d’œuvre ». « J’ai été très touché et impressionné par ce qui a été présenté. Ce que j’ai vu ce soir –au lancement le 28 juillet 2022, ndlr- qui est très pensé, réussi et structuré nous émeut profondément. La direction de l’ensemble artistique national sera beaucoup émerveillée de voire ce produit. Bravo et félicitation pour ce chef d’œuvre », témoigne Aristide Adjibodou.

« Cette plateforme va nous aider à pouvoir transmettre tout ce que nous savons faire à une génération future de près ou de loin ; ça peut nous accompagner … pour nous renforcer et améliorer ce qui se fait actuellement », confie le président du Conseil d’administration du Conseil national des organisations d’artistes (CNOA) du Bénin, Stanislas Dègbo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here