Home Enseignements Soutenance de thèse sur l’UAC : Abdou Rahamane Ambarka Tenga docteur avec...

Soutenance de thèse sur l’UAC : Abdou Rahamane Ambarka Tenga docteur avec la côte A

223
0

Le parcours de soin de santé au Bénin prend énormément du temps. Ce qui est préjudiciable aux patients. Dans sa thèse de soutenance, Abdou Rahamane Ambarka Tenga donne des réponses pour racoursir le parcours de soin de santé d’un patient. La soutenance a eu lieu le jeudi 26 octobre 2023 à l’École Polytechnique de l’Université d’Abomey Calavi (EPAC).

Abdou Rahamane Ambarka Tanga accède au grade de docteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) avec la côte A dans la spécialité signal et image. C’est la décision finale du jury international présidé par le professeur titulaire  Mohamed Gibigayé qui a sanctionné de ses travaux de recherche de thèse. Dans ses recherches sur le thème « Chaîne de traitement et de sécurisation de dossier médical patient par l’intelligence artificielle, la blockchain et la biométrie : application au modèle basé sur le cas du paludisme », Abdou Rahmane Ambarka Tenga a eu le mérite de présenter une chaîne de trait qui utilise des technologies émergentes notamment l’intelligence artificielle, la blockchain et la biométrie multimodale pour non seulement accélérer le diagnostic d’une maladie (cas du paludisme), mais surtout assurer la sécurisation des résultats et leurs échanges sécurisés entre professionnels de santé dans un contexte de dossier médical partagé. Cette chaîne consiste à recevoir en entrée des images (frottis sanguin dans le cas de figure) à analyser. Ces images sont ensuite soumises à des modèles d’analyse et de prédiction de l’intelligence artificielle. Le modèle adéquat est activé selon le cas et les résultats sont stockés dans un réseau de blockchain. Pour assurer une sécurisation lors des échanges entre professionnels de santé, l’identification et l’authentification sont assurées par une biométrie multimodale grâce à l’empreinte digitale et l’empreinte veineuse.

En conséquence de ces travaux basées sur une méthodologie et une démarche scientifique comtemporaine, le jury international de sa thèse lui a décerné le grade de docteur de l’UAC avec la côte A. Pour le président du jury, cette thèse est une grosse avancée qui a tenté de développer un outil qui va être très utile dans le diagnostic et le transfert des données entre les professionnels de santé sans être obligé de perdre des informations fiables qui pourraient permettre un traitement efficace des malades. « Le nouveau docteur a donc développer cet outil qui nous permettra de prendre des données à partir donc d’outils informatiques disponibles. Ces données seront transmises à tour de rôle à tout ceux qui doivent intervenir pour que soit, on prévient la maladie, soit pour qu’on puisse guérir la maladie. C’est un dispositif très puissant dont le projet Arch qui est actuellement en cours dans notre pays aura fortement besoin », a-t-il ajouté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here