Home Afrique-Inter Université d’Abomey-Calavi: Le 8è colloque des sciences, cultures et technologies ouvert sur...

Université d’Abomey-Calavi: Le 8è colloque des sciences, cultures et technologies ouvert sur les savoirs endogènes

243
0

La 8ème édition du colloque des sciences, cultures et technologies de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) au Bénin couplée avec la deuxième édition des doctoriales s’est ouverte ce matin, lundi 25 septembre 2023, sur le campus d’Abomey-Calavi. C’est autour de la valorisation des savoirs endogènes.

Chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, responsables à divers niveaux d’institutions universitaires venus d’une vingtaine de pays d’Afrique anglophone et francophone, d’Europe, d’Amérique du nord et d’Asie du sud se retrouvent depuis ce matin sur le campus d’Abomey-Calavi de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) pour 5 jours autour de la valorisation des savoirs endogènes. C’est la 8ème édition du colloque des sciences, cultures et technologies de l’UAC au Bénin. Elle est couplée avec la deuxième édition des doctoriales. L’ouverture a été prononcée par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladekan lors d’une cérémonie officielle qui s’est déroulée à l’mphithéâtre Idriss Deby Itno.

Initié en 2007 en collaboration avec l’université de Lomé et organisé tous les deux ans, ce colloque de l’UAC « vise la transformation du système de recherche et d’enseignement dans les universités pour la production des preuves avérées de leurs contributions au développement économique, social et durable des Nations», fait savoir le ministre. «En organisant ce colloque, l’objectif principal de – l’UAC- est de raviver sa mission d’exploration des récentes avancées dans les domaines scientifiques, de discuter des défis actuels et futurs et de renforcer les bases d’une collaboration entre les chercheurs et les utilisateurs des produits et solutions scientifiques pour la construction d’un mieux-être pour tous», indique le président du comité d’organisation professeur Valentin Wotto. « Nous entendons impulser un souffle nouveau à la contribution légitimement attendue de la part des universités en vue d’un développement durable», confie le recteur de l’UAC, professeur Félicien Avlessi.

Un thème qui suscite l’intérêt de tous

La présente édition de la biennale des sciences, cultures et technologies de l’UAC est axée sur le thème « Valorisation des savoirs endogènes, gage d’un développement durable ». Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique se réjouit de la pertinence du thème. Pour l’autorité, ce thème s’inscrit en droite ligne des réformes en cours en matière de recherche et innovation au Bénin en ce sens qu’il vise à contestualiser les acquis de la recherche avec les réels problèmes de développement des pays.

«En plaçant les savoirs endogènes en ligne de mire de son 8ème colloque des sciences, cultures et technologies couplé aux doctoriales, l’Université d’Abomey-Calavi s’inscrit dans un processus dont les premiers jalons ont été posés déjà à l’occasion de la rentrée solennelle du 28 octobre 2022 et, quelques mois plus tard, lors de la première édition des Journées des sciences et de l’innovation, en décembre 2022.», affirme le Recteur de l’UAC, professeur Félicien AVLESSI. A ses dires, le présent colloque est le cadre de la troisième grande étape de ce processus. Dans ce processus, souligne-t-il, «l’UAC entend maintenir le cap sur la conceptualisation, la promotion et la valorisation des savoirs endogènes». « Il s’agit pour nous de définir non pas clé en main mais plutôt clé en tête les bases d’un développement qui nous ressemble en nous fondant sur les savoirs de nos ancêtres en même temps que sur les résultats de recherches éprouvées réalisées par les nôtres. […] C’est pour nous une manière de reconnaître avec fierté la richesse débordante de notre continent que d’aucuns qualifient de pauvre.», renchérit le président du comité d’organisation du colloque.

L’agenda du colloque en chiffre

Le 8è colloque des sciences, cultures et technologies de l’UAC, outre la conférence inaugurale ce matin sur le thème «Savoirs endogènes africains, complexité technoscientifique au XXiè siècle et nouvelle éthique de développement viable», sera marqué par cinq conférences plénières. Le recteur de l’UAC informe que les participants plancheront sur plus de 950 sujets de recherche qui couvrent tous les grands domaines disciplinaires à savoir les Arts, Lettres et Sciences Humaines, les Sciences de la Santé et des Activités Physiques et Sportives, les Sciences Exactes et Sciences de l’Ingénieur, les Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion puis les Sciences Naturelles et Agronomiques.

Ce sera 956 communications dont 913 communications orales et 43 posters pour le colloque ; 347 communications orales et 78 présentations de posters sans oublier les 80 candidatures du concours «Ma thèse en 180 secondes» pour les doctoriales, annonce le président du comité d’organisation. Sur les cinq jours, 70 stands sont installés pour l’exposition des innovations scientifiques et technologiques. Il est aussi prévu des visites touristiques à Ganvié et à Ouidah.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here