Home Enseignements Visite des établissements privés du supérieur: Le dispositif avancé de formation à...

Visite des établissements privés du supérieur: Le dispositif avancé de formation à HECM impressionne la MESRS

106
0

La Haute école de commerce et de management (HECM) a reçu hier, jeudi 8 juin 2023, la visite du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi LADEKAN. C’est dans le cadre de la tournée de l’autorité pour constater de visu les réalités dans les établissements privés d’enseignement supérieur en vue entre autres, d’un accompagnement concret pour la qualité de la formation des étudiants dans ces établissements. HECM, ISMA, UATM GASA FORMATION, ESAE et Institut supérieur FOPASE étaient ses destinations de la première vague de cette tournée. A HECM, après la visite, l’autorité s’est dite «très fière» de ce qu’elle y a découvert et a encouragé le promoteur, l’honorable Aké NATONDE, dans ses nobles ambitions pour la jeunesse béninoise et africaine à travers une formation professionnelle, technique et pratique de haute qualité.

Au-delà de ce qu’elle a entendu et ce qu’elle a lu aussi dans les rapports sur chaque établissement privé d’enseignement supérieur (EPES), le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique décide de voir les réalités sur le terrain. Eléonore Yayi LADEKAN s’est rendue à cet effet sur le site de la Haute école de commerce et de management (HECM) à Cotonou lors de sa tournée du jeudi 8 juin 2023. C’est accompagné des cadres de son cabinet ministériel, des responsables de la direction générale de l’enseignement supérieur et des membres des faîtières des EPES.

A l’occasion, le ministre a pu visiter toute la maison. Dans une visite guidée, le promoteur Aké NATONDE lui a fait découvrir tout le dispositif mis en place par l’école leader pour garantir une formation de qualité aux étudiants. Les salles de cours, les installations pour la révolution numérique, le corps d’encadrement, la bibliothèque, le système de cours en ligne, le système d’évaluation des enseignants par les étudiants, le corps de contrôles qualité des enseignants, etc. Tout a exposé au ministre. 

Au terme de la visite, elle confirme tout le bien qui se dit et s’écrit de HECM. « Nous avons déjà entendu parler de HECM un peu partout, dans les documents, dans les rapports. Il est question de venir constater de visu si réellement ce qui est écrit est conforme […] Nous sommes très fiers […] Nous devons pouvoir vous ovationner. Bravo ! Bravo ! », a affirmé le ministre pour qui, le cadre est un élément important dans la formation. Eléonore Yayi LADEKAN a été marquée par la qualité des infrastructures et des équipements en place dans cette école. Elle a aussi constaté que HECM a de « remarquable autorités du monde académique » pour l’encadrement de ses étudiants. Elle s’est rendue compte également de ce que HECM est même en avance sur certaines réformes pour lesquelles il y a encore beaucoup de réticences dans certains établissements. Il s’agit entre autres, de l’évaluation des enseignants par les apprenants. HECM a déjà une pratique en la matière. Démonstration en a été faite à l’autorité lors de sa visite. 

Au vue des merveilles dans cette école leader, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique note que le promoteur, l’honorable Aké NATONDE, a de grandes ambitions pour une formation de qualité des cadres pour le Bénin. Le ministre l’a félicité et encouragé à poursuivre tout en le rassurant de l’écoute permanente de son ministère. C’est en effet, l’autre objectif de sa tournée. Il s’agissait aussi de toucher de doigt les difficultés des EPES pour mener ensemble les réflexions vers des solutions idoines. Le ministre s’est aussi entretenu avec les étudiants et partager avec eux ses ambitions et espoirs les invitant à la discipline et à la rigueur dans le travail. 

Notons qu’avant HECM, le ministre et sa suite étaient à l’ISMA. Pour cette première vague d’EPES, ils se sont rendus aussi par la suite à UATM GASA FORMATION, à ESAE puis à l’Institut supérieur FOPASE. Les objectifs étaient les mêmes partout : toucher du doigt les réalités de chacun de ces établissements, discuter de leurs difficultés et des solutions, partager avec eux des réformes dans le secteur de l’enseignement supérieur ; sensibiliser aussi les apprenants. Pour l’ensemble des promoteurs des établissements visités, cette sortie du ministre est la bienvenue. Ils ont salué la clairvoyance et le dévouement de l’autorité de tutelle. Cela suscite en eux, de l’espoir. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here