Home Société 43ème Conseil Confédéral de la CSA-Bénin: Le rapport d’activités 2022 de Anselme...

43ème Conseil Confédéral de la CSA-Bénin: Le rapport d’activités 2022 de Anselme AMOUSSOU approuvé, le PTA 2023 validé

99
0

La Confédération des Syndicats Autonomes du Béni, (CSA-Bénin)  a tenu son 43ème Conseil Confédéral ordinaire de la CSA-Bénin. C’était ce jeudi 26 janvier 2023 à la Bourse du Travail. Ce conseil a mobilisé les secrétaires généraux adjoints, les membres du bureau Exécutif national, la CONAFETRA, le  Comité des jeunes, les  membres du comité des experts et du COSEN, les secrétaires généraux des syndicats de base affiliés , les conseillers et conseillères et bien d’autres.

A l’ouverture, le secrétaire général Anselme AMOUSSOU a réitéré ses vœux  de nouvel an à ses camarades pour plus d’engagement dans la défense, la liberté,, le développement syndical. A cet effet, il a exprimé la joie qui l’anime de voir autant  de délégués mobilisés sur Nord au Sud à ce 43 ème conseil. « Le plaisir est toujours aussi intense de sacrifier à cette tradition importante de notre organisation ; une tradition instaurée par les fondateurs de la CSA-Bénin qui ont compris que la démocratie interne, le respect des textes et des procédures sont des éléments majeurs de la vitalité et de la viabilité d’une organisation sociale ».

Au cours de ce conseil, la parole est été donnée aux militants  de la CSA-Bénin  afin d’apprécier en toute liberté et objectivité le chemin parcouru durant l’année 2022 par l’organisation. Les militants ont dans un premier temps, donné leur avis et  quitus sur les documents de reddition soumis à leur sanction, à savoir : le rapport d’activités, le rapport financier de l’exécutif confédéral. Dans un second temps, il a été question d’examiner les éléments d’ambition du Bureau Exécutif pour l’année 2023 à savoir les projets de Plan de Travail Annuel  (PTA) et de budget. A ce niveau, c’est par une acclamation que l’assemblée a validé le rapport de  2022 et donner son feu vert pour le plan de travail de 2023.

Les attentes

Dans son mot d’ouverture, Anselme  AMOUSSOU n’a pas hésité à partager ses assurances vis-à-vis de ses camarades de lutte . « En effet, vous remarquerez que les défis pour l’action syndicale demeurent la cherté de la vie, la mise en œuvre des mesures salariales pour le secteur privé et parapublic, la préservation des emplois pour les entreprises en processus de liquidation, le paiement des droits pour les travailleurs qui malgré la bataille ont perdu leur emploi du fait de réformes parfois totalement aveugles. » a relevé le secrétaire général confédéral qui appelle à retrousser les manches au cours de 2023. A l’en croire, la CSA Bénin a besoin plus que jamais de restaurer les valeurs de solidarité, d’abnégation, de ténacité et d’unité dans l’action pour faire face à la précarité et de violation des droits des travailleurs béninois notamment ceux et celles de l’économie informelle. « L’assurance maladie universelle annoncée pour être effective à compter de ce mois de janvier 2023 demeure un mirage à ce jour. C’est un exemple pour nous rappeler que la lutte pour la préservation des acquis et la prise en compte des aspirations profondes ne doit pas faiblir » a-t-il précisé.

Dans ce combat, il a appelé l’ensemble des militants à compter  d’abord sur leur force,  car informe-t-il, « les changements politiques de ces derniers mois et semaines n’ont jamais abordé la question du travail et des travailleurs comme les priorités. Ne nous leurrons pas et ne baissons pas la garde. Les lois querellées demeurent en vigueur et assez souvent elles ont été votées à l’unanimité.  Et vous remarquerez qu’il y a déjà eu plusieurs demandes de relecture de lois polémiques, mais il s’agit à chaque fois de lois touchant les intérêts des politiques ».

Si au Bénin, l’action syndicale demeure au creux de la vague, Anselme AMOUSSOU pense qu’il faut poursuivre la réflexion sur les voies et moyens de la faire rayonner. « Nous devons surtout trouver les solutions optimales et les mettre courageusement en œuvre avec les organisations sœurs qui ont le souci du renouveau syndical béninois » a-t-il conseillé. Après l’ouverture et les échanges, les travaux ont pris fin par la validation du PTA 2023.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here