Home Uncategorized Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH): Clément CAPO CHICHI installe la section...

Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH): Clément CAPO CHICHI installe la section régionale de l’Atlantique  à  Calavi-Tokan

124
0

(L’officier des Droits de l’Homme, Jean Claude DOSSA installé)

La section Régionale de l’Atlantique de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) est désormais fonctionnelle. C’est à travers une cérémonie d’inauguration du siège et de l’installation de l’officier des Droits de l’Homme de la région Atlantique ce jeudi 17 février 2022 à son siège  au carrefour Tokan dans Abomey-Calavi. A cet effet, la Vice Présidente de la CBHD, Sidikatou Adamon HOUEDETE a rappelé les dispositions de l’article  3 ali 2  de la loi n°2012-36 du 15 février 2013 qui stipule que la Commission Béninoise des Droits de l’Homme peut créer des sections.  A sa suite, le  Directeur pays de l’Association du Barreau Américain (ABA ROLI), Dr Moutada  a exprimé la fierté de l’ Association du Barreau Américain (ABA) et l’ USAID à prendre part à cette inauguration. Il a donc saisi l’occasion pour préciser le rôle de l’association aux côtés de la CBHD et des sections. A l’en croire, le projet d’ABA en appui à la CBDH sous financement de l’USAID mettra un accent particulier sur le rapprochement de la Commission vers les premières cibles et bénéficiaires c’est à dire les populations et contribuera à améliorer l’accessibilité de la commission. « L’inauguration d’aujourd’hui est en fait la continuation du partnership entre la Commission Béninoise et l’USAID un partenariat qui a commencé il y a deux ans et qui a produit des résultats probants en termes de renforcement des capacités, d’engagement avec la société civile et divers ateliers de promotion et de protection des droits de l’homme. Ces efforts ont contribué à mieux faire connaitre la commission et à asseoir sa légitimité et je salue le travail remarquable et le dévouement de son Président et des commissaires »

Il a pour finir féliciter les six Officiers des droits de l’homme recrutés notamment celui  de l’Atlantique qui est le premier à être installé. « Cher Jean Claude, je sais qu’en ce moment vous et vos collègues, mesurez la responsabilité, les lourdes responsabilités ainsi que l’honneur qui sont le vôtre d’être les gardiens d’ une conscience, les apôtres de valeur,  et les promoteurs d’ un idéal » a conseillé  Dr Moutada.

Accélérer la lutte contre les  violences basées sur le genre ?

Pour le Maire de la Commune d’Abomey-Calavi, Angelo AHOUANDJINOU dont la commune  accueille le siège, la présence à partir de ce jour  d’un officier des Droits de l’Homme pour être à l’écoute des populations, le rassurer , l’aider à obtenir justice et réparation dans la mesure du possible est déjà la preuve de la détermination de la CBDH  à ses côtés au regard de la situation des violations des droits des femmes et des filles mineures dans sa commune préoccupent sérieusement  chaque acteur.

« Les violences basées sur le genre, les violences sur les femmes, les filles, et même sur les hommes semblent être le lot du vécu quotidien de nos paisibles populations. Mon Conseil et moi avons pris la mesure du mal et en sommes véritablement préoccupés. Si votre présence à nos côtés peut nous permettre de trouver des voies et moyens de vulgariser et d’enseigner les lois contre les violations et abus sur les femmes, adoptées récemment par l’assemblée nationale et promulguée par le Président de la République, si votre soutien peut nous permettre d’éduquer nos populations au respect de la dignité humaine » a fait savoir le Maire avant de par plaider pour un Plan communal d’éducation au civisme, à la Citoyenneté et aux droits humains.

 La CBDH est là pour conseiller le pouvoir public….

Pour Isidore Clément CAPO-CHICHI, Président du Bureau exécutif de la CBDH, l’installation de la section reste un élément important pour la défense des droits. «  L’idéal, c’est pour qu’il n’ y est pas de violation. C’est pourquoi vous devez éviter le mensonge et donner de bonnes informations avec des preuves » a confié le Président de la CBDH qui porte un regard sévère sur les statistiques de VBG dans la commune qui enregistrent  en 2021, 25 cas de VBG et 15 cas de viol. Pour sa part, le droit doit être dit en toute sincérité. « Personne n’est exempt  de sanction en cas de violation. Toutefois, il faut travailler à éviter  le développement de ces actes ». Il n’a pas occulté de préciser que la CBDH ne se substitue pas  à la justice. «  La CBDH est là pour conseiller le pouvoir public, mais aussi pour le protéger » précise le Président Clément CAPO- CHICHI.

A l’occasion, Jean Claude DOSSA est officiellement installé en qualité d’Officier des Droits de l’Homme de la section Régionale de l’Atlantique. Il a été également prévu l’installation de l’officier du département du Zou, ce vendredi 18 Février 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here