Home Enseignements En visite au Bénin: Ce que la Directrice alimentation scolaire du PAM...

En visite au Bénin: Ce que la Directrice alimentation scolaire du PAM à Rome dit du modèle béninois

922
0

La Directrice alimentation scolaire au niveau global du Programme alimentaire mondial (PAM) Carmen BURBANO et sa collègue conseillère programme Michèle DOURA, venues du siège de l’institut à Rome ont effectué des visites de terrain au Bénin toute la journée du lundi 26 septembre 2022. Elles sont allées toucher du doigt le modèle béninois en termes d’alimentation scolaire et sont retournées émerveillées. 

« Le programme d’alimentation scolaire du Bénin est en train d’être un exemple pour toutes l’Afrique de l’Ouest mais aussi pour l’Afrique. Donc c’est important pour nous de venir visiter les efforts, appuyer ici notre bureau pays et donner des conseils pour continuer à améliorer le programme ». C’est ainsi que Carmen BURBANO, Directrice alimentation scolaire au niveau global du Programme alimentaire mondial (PAM), justifie sa visite de terrain lundi dernier au Bénin. Sous la conduite du représentant résident du PAM au Bénin Ali OUATTARA, elle s’est rendue dans la commune de Dangbo puis Ouinhi avec la conseillère de programme Michèle DOURA. 

Ces femmes qui s’autonomisent à partir de la cantine scolaire 

Le groupement de femmes de l’Epp Lago présente ses produits à la délégation du PAM

A Dangbo, la délégation du PAM venue de Rome a visité l’école primaire publique de Lago où la communauté s’implique activement dans la gestion du Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) à travers des initiatives de pérennisation. « Ce qu’on a beaucoup apprécié avec l’école visitée, c’est comment toutes les parties étaient impliquées. Représentant de la communauté, groupement des femmes, gouvernement, tout le monde y a mis du sien pour faire en sorte que le programme fonctionne », rapporte la conseillère programme Michèle DOURA. Dans cette école, la directrice et sa collègue accompagnées de l’équipe pays du PAM ont découvert entre autres, un groupement de femmes actives autour de la cantine scolaire. « On a été beaucoup impressionné par le groupement de femmes qui étaient très actives et qui ont trouvé non seulement une façon d’aider l’école mais aussi de développer des moyens additionnels de produire, de vendre sur le marché leurs produits et de réinvestir dans la coopérative », témoigne Michèle DOURA.

La Conseillère programme du PAM à Rome Michèle DOURA

Comme ces femmes de Dangbo, celles de la coopérative Wabodou visitées par la délégation à Ouinhi émerveillent. C’est une coopérative de 28 femmes et 12 hommes qui a signé un contrat avec le PAM en 2021 et a pu livrer 2,7 tonnes de maïs dans le cadre des achats locaux de vivres pour le programme des cantines scolaires au Bénin. Les membres s’en réjouissent : « J’ai eu beaucoup d’argent. Ça a donné à manger aux maris et femmes et aux enfants pour aller à l’école », clame en fon dame Albertine Djégo, membre de la coopérative. « L’argent nous a aidé pour la santé, les besoins pour la scolarisation des enfants et aussi pour augmenter la quantité de notre travail », ajoute Germain Goudété, président de la coopérative qui compte multiplier sa production cette année. « Là encore, c’est un près bel exemple de ce qui peut être fait et de comment le PAM peut collaborer avec les coopératives et améliorer les conditions de vie aussi », apprécie la conseillère programme du PAM. 

Le programme donne du mangé, de l’argent, de l’emploi

La Directrice alimentation scolaire au niveau global du PAM Carmen BURBANO

En sommes, « le programme d’alimentation scolaire ici au Bénin est très important parce que les enfants doivent manger pour apprendre à l’école mais aussi parce que les aliments viennent des coopératives ; donc le programme peut aussi donner d’emploi et d’argent aux coopératives ; c’est un investissement très important dans la communauté », résume la directrice alimentation scolaire du PAM à Rome. « C’est exactement ce qu’on veut : que les conditions de vie des familles des producteurs, de leurs enfants, soient également améliorer par l’approvisionnement des cantines scolaires », renchérit la conseillère programme. 

La délégation du PAM dans le jardin scolaire de l’EPP Lago à Dangbo

Le Représentant résident du PAM au Bénin, Ali OUATTARA confie que c’est une priorité pour le gouvernement du Bénin et pour le PAM d’augmenter les achats locaux des vivres pour alimenter les cantines scolaires. Il informe que dans ces achats locaux, il est question d’augmenter la part des groupements de producteurs à la base en leur fournissant des appuis pour la production à la fois en quantité et en qualité. Cela permet non seulement d’assurer la pérennisation du programme mais en même temps de booster l’économie locale, relève Ali Ouattara. La directrice alimentation scolaire en félicite le gouvernement béninois. « Le PAM félicite le gouvernement du Bénin pour cet investissement ; c’est très important pour le développement du pays ».

La délégation du PAM visite la coopérative wabodou à Ouinhi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here