Home Société Fête du travail à la BOA Bénin: Le SYNTRA-BOA plaide pour une...

Fête du travail à la BOA Bénin: Le SYNTRA-BOA plaide pour une justice sociale avec neuf (9) nouvelles doléances

787
0

30 Avril 2022, veille de la fête du travail. Les travailleurs de la Banque of Africa (BOA Bénin) se sont retrouvés pour un dîner syndical qui a fini au petit matin du 1er Mai 2022, jour de célébration de la fête. L’occasion a été pour le secrétaire général de la Syntra BOA Bénin, Féridjimi Eraste AGOSSOU, de présenter quelques doléances du personnel de cette institution surtout en cette période de cherté de la vie et où le gouvernement a entrepris des mesures d’allègement et d’accompagnement dans le secteur public.

Les 1er mai constituent une occasion pour les travailleurs de célébrer leur performance. Toutefois cette date constitue aussi pour les travailleurs une occasion de revendiquer leurs droits pour une meilleure condition de travail. Ce 1er mai 2022, les travailleurs de la BOA Bénin ne sont pas restés en marge de cette ligne directive. Après avoir peint en couleurs les différentes performances des travailleurs de cette institution, le secrétaire général du syndicat des travailleurs de la BOA Bénin (Syntra BOA Bénin) Féridjimi Eraste AGOSSOU, a présenté quelques doléances. Elles se résument en neuf (9) points à savoir :  l’instauration d’une prime spéciale du 1er mai, l’amélioration des primes de transport et d’hébergement, la revalorisation salariale conformément aux efforts annoncés par le gouvernement envers le secteur public, la poursuite de la nomination d’autres agents aux grades supérieurs, la poursuite du CAR PLAN au profit du personnel d’encadrement, la majoration à 50% de la gratification complémentaire, l’amélioration de la dotation en carburant et communication notamment pour la filière commerciale, l’octroi d’une prime de scolarité pour assouplir les charges liées à la scolarité des enfants, la reprise de la fête du personnel élargie aux conjoints.

Pour lui, il ne s’agirait que d’une «  justice sociale » ndlr, vu la panoplie de mesures annoncées par le gouvernement envers le secteur public et aussi dans ce contexte de «  bouleversements économiques et sociaux particulièrement profond marqués par la cherté des produits alimentaires, hausse du prix du carburant et autres denrées essentielles » qui ont essoré les poches des travailleurs. Par conséquent, il a invité ses collègues syndiqués, responsables syndicaux et dirigeants à mener «  le seul combat qui vaille, le combat pour un monde de travail plus juste, plus humain ».

A cet effet, Féridjimi Eraste AGOSSOU n’a pas occulté de revenir sur les prouesses de  la Direction générale de la BOA Bénin à travers ses  efforts innombrables, qui se traduisent par l’écoute active du Directeur général de même que son leadership.

Pour le secrétaire général confédéral de la CSA Bénin, Anselme AMOUSSOU, ces revendications sont minimes et la Direction générale de la BOA Bénin pourra facilement accorder. « Cette date du 1er mai est une date qui rappelle aux travailleurs combien il est possible de s’unir et de se battre pour le bien commun. C’est un rappel important pour nous tous dans un contexte aussi particulier que celui du Bénin aujourd’hui ».

Les revendications ne vont pas rester sans suite selon les responsables de la BOA Bénin qui promettent y travailler tout en rappelant les avancées significatives enregistrées. Pour Josita QUENUM, Directrice générale adjointe pôle support, la direction générale fait montre d’une qualité d’écoute… Elle s’engage ici formellement à continuer d’améliorer progressivement les conditions de travail des agents. Le dîner a été ponctué de plusieurs partages d’expériences et de communications sur l’accueil et la ponctualité  au sein de l’entreprise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here