Home Société Protection et conservation de la biodiversité au Bénin: NATURE TROPICALE ONG plaide...

Protection et conservation de la biodiversité au Bénin: NATURE TROPICALE ONG plaide pour l’introduction de l’éducation environnementale dans les programmes d’enseignement

143
0

Joséa Dossou-Bodjrènou, Directeur du Centre d’éducation environnementale Nature Tropicale a partagé avec les hommes des médias, sa nouvelle vision pour une meilleure protection et conservation de l’environnement. C’était le mardi 21 Décembre 2021 au siège de l’Ong à Akpakpa en détour d’un déjeuner de presse où il est revenu sur les actions de ce centre.

« Il faut enseigner l’éducation environnementale de la primaire jusqu’à l’université ». C’est le souhait du directeur du centre d’éducation environnementale Nature Tropicale ONG, Joséa Dossou-Bodjrènou. A travers une visite guidée dans les locaux du centre d’éducation environnementale Nature Tropicale, il a partagé avec les hommes des médias sa nouvelle vision pour la protection et la conservation de la biodiversité bio-culturelle. Il s’agit selon lui, de contribuer à l’amélioration de la vie sur terre à travers la conservation de la biodiversité bio-culturelle et la restauration des écosystèmes terrestres et marins en Afrique en s’appuyant sur les savoirs endogènes, la contribution des jeunes, des leaders religieux et des médias. Pour y arriver, il compte élever le niveau de sensibilisation environnementale des parties prenantes sur le concept « vivre en harmonie avec la nature » en se concentrant sur l’importance des forêts et sites sacrés, les liens profonds entre la nature, la biodiversité et les croyances culturelles pour assurer un avenir durable avec un accent sur les rôles des leaders religieux. Il pense également renforcer les capacités opérationnelles des jeunes leaders écologistes en développant des activités concrètes sur le terrain à travers l’opération « Graine future ».

Par ailleurs, Joséa Dossou-Bodjrènou entend corroborer tout ceci par un programme d’éducation environnementale transformatrice. Pour y arriver, il pense qu’il faut intégrer l’éducation transformatrice sur la biodiversité, le changement climatique, la durabilité et le patrimoine culturel dans les programmes scolaires à tous les niveaux et de le promouvoir dans l’éducation formelle, non formelle. Aussi, faut-il favoriser l’apprentissage intergénérationnel et l’échange interdisciplinaire. « Il faut amener l’éducation environnementale dans les églises, couvents, mosquées et autres lieux de culte » soutient-il. A cette occasion, Joséa Dossou-Bodjrènou est revenu sur les actions déjà menées par sa structure dans la protection et la conservation de la biodiversité bio-culturelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here