Home Afrique-Inter Plan stratégique Pays: Voici ce que prévoit le PAM au Bénin pour...

Plan stratégique Pays: Voici ce que prévoit le PAM au Bénin pour la période 2024-2027

53
0

(189, parole à tous pour rendre l’assistance du PAM encore plus efficace)

Le Plan stratégique pays, PSP 2024-2027, du Programme alimentaire mondial (PAM) pour le Bénin a été l’un des sujets au cœur de la rencontre périodique d’échanges entre les médias locaux et le bureau du PAM au Bénin, dans la matinée du mardi 30 avril 2024 à l’hôtel Bénin Royal de Cotonou. A l’occasion, le représentant résident, Ali Ouattara, a exposé aux journalistes le contenu de ce nouveau PSP adopté lors de la deuxième session ordinaire 2023 du Conseil d’administration du PAM en novembre dernier au siège de l’institution à Rome.

Au micro, le représentant résident du PAM, Ali Ouattara entretenant les journalistes sur le PSP.

« Le PSP, c’est une planification qui nous permet de présenter toutes les activités que nous comptons mener au cours des années », a rappelé le représentant résident du PAM au Bénin, Ali Ouattara. Le nouveau PSP qui va couvrir quatre années -2024-2027-, est le fruit de plusieurs consultations entre le PAM et toutes les parties prenantes de la partie nationale au Bénin. Ceci, dans le but d’une prise en compte certaine des priorités du pays. Ce PSP est en rapport avec le plan d’actions du gouvernement 2021-2026. « Comme toutes les autres agences du Système des Nations-Unies, notre approche c’est d’appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre de son plan national. Nous n’avons pas d’activités isolées, nous n’avons pas d’interventions isolées. Toutes les interventions que nous menons sont en droite ligne avec les priorités définies au niveau national », explique Ali Ouattara. En même temps, ce plan est en accord avec le cadre de coopération avec les Nations-Unies.

2 ODD, 3 axes et 4 activités

Des membres du staff du PAM au Bénin

Toutes les activités inscrites dans le PSP 2024-2027 sont logées dans deux Objectifs du développement durable (ODD) à savoir l’ODD 2 «faim zéro» et l’ODD 17 «partenariats pour la réalisation des objectifs». Elles sont regroupées en trois axes prioritaires, à en croire le représentant résident du PAM au Bénin. Le premier axe, informe-t-il, concerne l’assistance au gouvernement dans la préparation et la réponse aux urgences. Ici, le PAM voit dans quelle mesure il peut accompagner le gouvernement dans l’élaboration, la mise en œuvre, l’appui et le renforcement de capacité des acteurs impliqués dans la prise en charge des personnes vulnérables en situation d’urgence et de choc. L’activité au niveau de cet axe se résume en l’appui au renforcement des capacités des acteurs et réponse aux cas de choc.

Le deuxième axe repose sur l’appui dans la mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire intégré. Il se décline en deux principales activités à savoir le repas scolaire aux élèves dans les écoles et l’appui aux petits producteurs pour des achats locaux dans le cadre de ce repas aux enfants. « Nous ne nous contentons pas d’apporter les repas ; nous essayons également d’apporter une contribution au développement économique de façon globale », souligne Ali Ouattara.

Des membres du staff du PAM au Bénin

Le troisième axe du PSP 2024-2027 du PAM au Bénin concerne le renforcement de capacités et l’appui à la transition du programme de cantine scolaire au gouvernement. Il regroupe toutes les activités de formation et la préparation du gouvernement pour la prise en main du programme d’alimentation scolaire. Ali Ouattara rappelle que l’objectif du PAM au niveau mondial est de mettre en œuvre des activités, d’essayer de stabiliser ces activités puis les transmettre au gouvernement avec assurance de leur durabilité. 

Autour de toutes ces activités, le représentant résident du PAM, tout en remerciant les médias pour leur accompagnement en termes de communication et de visibilité, les sollicite davantage. Il souhaite que la collaboration puisse se poursuivre dans de meilleures conditions pour contribuer ensemble à l’assistance aux populations les plus vulnérables.

189, la ligne verte du PAM

Théo Kapuku, chargé de suivi évaluation au PAM, au sujet de la ligne verte 189

Depuis septembre 2023, le PAM dispose d’une ligne verte au Bénin, le 189. C’était l’autre sujet des échanges entre le PAM et les médias locaux hier. Dans sa présentation, Théo Kapuku, chargé de suivi évaluation au PAM, indique que cette ligne verte est l’un des éléments du système de suivi évaluation qui permet au PAM d’avoir l’information « retour de terrain ». « Nous devons recevoir les observations, les doléances, les préoccupations, les plaintes des populations bénéficiaires que le PAM assiste. Ces personnes ont le droit de participer activement aux décisions », informe le chargé de suivi évaluation. A l’en croire, ceci permet au PAM de réajuster ses actions pour mieux répondre davantage aux besoins des populations cibles du PSP. « Lorsque nous avons leurs retours et leurs points de vue, nous ajustons la prise de décision. Leur participation aux décisions relatives au programme rend l’assistance du PAM beaucoup plus efficace. Ils sont considérés comme des partenaires et parties prenantes clés », rapporte le chargé de suivi évaluation. C’est un moyen pour mieux éclairer les populations, assurer la durabilité des interventions du PAM et leur appropriation par les parties prenantes, gérer également les risques autour du programme et les plaintes, etc. 

La ligne 189 est gratuitement ouverte à tout le monde sur toute l’étendue du territoire national en langues locales ou étrangères. Elle fonctionne du lundi au samedi de 8 heures à 17 heures. Les dimanches, les préoccupations sont enregistrées sur répondeur. Tout le monde peut y intervenir, pourvu que le sujet ait rapport aux activités du PAM.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here