Home Société Prévention des conflits et de l’extrémisme violent dans les zones frontalières du...

Prévention des conflits et de l’extrémisme violent dans les zones frontalières du Bénin: Le PNUD rapproche les Forces de Défense et les populations civiles par des activités d’intérêt public.

228
0

Le Bénin fait face de plus en plus à des attaques terroristes. Pour mieux faire face à la situation, il s’impose la collaboration entre les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et les populations, qui doivent se mettre ensemble pour coproduire la sécurité. A cet effet, les populations se doivent de collaborer davantage avec les FDS en leur donnant des informations. C’est dans cette optique que le gouvernement béninois avec l’appui du Programme des Nation Unies (PNUD) à travers le Projet d’appui à la Prévention des conflits et de l’extrémisme violent dans les zones frontalières du Bénin, du Burkina et du Togo, a organisé une série d’activités pour renforcer les liens entre les différentes parties. C’était du 28 février au 04 mars 2022 dans le département de l’Atacora plus précisément dans les communes de Matéri, Cobly , Tanguiéta, Boukoumbé, et Natitingou.

A cet effet, il y a eu dans chacune des cinq communes trois activités à savoir : une campagne de salubrité, une conférence publique et un match de football. Il s’agit de Materi, le 28 fevrier 2022 à Hotel de ville, de Cobly, le 1er mars 2022 dans le Marché, de Tanguieta, le 02 mars 2022 à l’Hotel de ville, de Boukombe le 03 mars 2022 à la Maison des jeunes et enfin de Natitingou le 04 mars 2022 sur le Tronçon carrefour FECECAM carrefour Ora banque au niveau de la voie.

Une mobilisation institutionnelle à la hauteur des attentes


La délégation ayant fait cette mission est composée de l’équipe projet du PNUD avec à sa tête Monsieur Flavien SOSSOU, Directeur National du Projet d’appui à la Prévention des conflits et de l’extrémisme violent dans les zones frontalières du Bénin, du Burkina et du Togo. On peut aussi remarquer la présence du Commissaire Major de Police, Jaques SINGBO représentant le Secrétaire Permanent de la Commission Nationale de Lutte contre la Radicalisation, l’Extrémisme Violent et le Terrorisme (SP-CNLCREVT) et d’autres cadres de cette structure. Le Commissaire de Police de 1ere classe Fidèle TOKOUTO représentant le Directeur Général de l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (ABeGIEF) et d’autres cadres de cette agence, sans oublier les personnes ressources, étaient aux côtés du PNUD pour cette mission.

Dans les différentes interventions, le Directeur National du Projet, les représentants de (SP-CNLCREVT) et de (ABeGIEF) ont tous reprécisé l’objectif poursuivi en organisant ces activités d’intérêt public et ont insisté sur la nécessité pour les FDS et les populations de se mettre ensemble pour coproduire la sécurité. Au terme de la mission, les Maires ont remercié le gouvernement pour avoir initié ce projet et le PNUD pour son appui. Ils ont tous reconnu la pertinence de cette activité qui vient renforcer les efforts déjà déployés sur le terrain dans la préservation de la paix. Ils ont invité leur population à plus de collaboration avec les FDS présentes sur leur territoire.
En plus des activités d’intérêt public qu’il a soutenu, le PNUD a offert à chaque commune, de kit de nettoyage (carton de détergent, savon en poudre, serpillère, éponge et des flacons), de matériel de sport (ballons et gilets), de gel hydroalcoolique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here