Home Environnement/Santé Projet « We go for change » de JFAD: Vers une élimination des VBG...

Projet « We go for change » de JFAD: Vers une élimination des VBG dans la commune d’Abomey-Calavi

700
0

Le mouvement Jeunes Filles Actrices de Développement (JFAD) s’est engagé depuis 2018 dans un combat pour l’égalité genre où les jeunes filles et les femmes sont autonomes et épanouies. Ceci, à travers plusieurs activités et projets. « We go for change » constitue le tout nouveau projet de ce mouvement qui entend éliminer les violences basées sur le genre (VBG) dans la commune d’Abomey-Calavi et à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Ce nouveau chantier de JFAD a été présenté au public à travers une conférence de presse organisée le samedi 06 août 2022 à Gbégamey maison Ifè Cotonou.

Eliminer les violences basées sur le genre dans la commune d’Abomey-Calavi et aussi au haut lieu de savoir qu’est l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). C’est la nouvelle mission que s’est donnée le mouvement Jeunes Filles Actrices de Développement (JFAD) à travers le projet « We go for change ». En 2021, la commune d’Abomey-Calavi fait partie des zones ayant connu plus de cas de violences sexuelles, viols sur mineures, recensés par les organisations de défense des droits de la femme opérant dans la commune, a introduit Chanceline Mèvowanou, présidente fondatrice de JFAD. Aussi, a-t-elle poursuivi, l’UAC est le plus grand centre universitaire du Bénin. Malheureusement, ce centre abrite des cas de violence impliquant diverses dynamiques de pouvoir. 

Pour en découdre avec ces phénomènes, il convient d’interroger les réelles causes de ces violences. Reconnaissant que les causes profondes ne sont pas bien débatues, Chanceline Mèvowanou note quelques problèmes spécifiques. Il s’agit de la banalisation, la normalisation du règlement à l’amiable, la non protection dès survivantes, les agents de commissariats qui ne réservent pas un bon accueil aux victimes, une faible connaissance des voies de recours en cas de violence, le manque de sensibilisation des étudiants et étudiantes sur les violences basées sur le genre (VBG).

Pour éliminer les VBG dans la commune d’Abomey-Calavi et à l’UAC, JFAD à partir du mois de septembre va mener à l’endroit des filles, des femmes de la commune d’Abomey-Calavi, des commissariats, des autorités communales, des autorités de l’UAC, des activistes et agents sociaux, des sensibilisations, des formations, des plaidoyers, des débats à travers la mise en place des espaces santé et bien être étudiants, des manifestations féministes, de l’activisme et des campagnes. À travers ce projet, plus de 1500 personnes, 100 autorités communales, universitaires, des activistes et agents sociaux auront un impact direct.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here