Home Environnement/Santé Qualité de l’eau: Le personnel de laboratoire de la Soneb formé sur...

Qualité de l’eau: Le personnel de laboratoire de la Soneb formé sur le progiciel Odoo LIMS

170
0

Des agents de laboratoire de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) sont en formation depuis le lundi 13 novembre 2023 au siège de USAID MuniWASH à Cotonou. C’est une formation de quatre jours sur un logiciel de gestion « Odoo » de type LIMS -Laboratory information management system- dans le cadre d’un projet de USAID/MuniWASH en vue du renforcement du système d’information de la Soneb, la digitalisation de ses laboratoires et la qualité de l’eau servie aux populations.

C’est déjà l’étape de formation du personnel dans le cadre de l’appui de l’USAID/MuniWASH à la Soneb pour une amélioration de la qualité de l’eau servie aux populations à travers l’acquisition et la mise en œuvre du système de gestion de l’information du laboratoire afin d’améliorer la performance de la qualité de l’eau. La formation a démarré le lundi 13 novembre 2023 au siège de USAID/MuniWASH à Cotonou. Elle a lieu jusqu’au jeudi 16 novembre 2023 sous la direction de deux consultants belges, Vincent Laurent et Gregory Dubuisson de l’entreprise LogicaSoft.

C’est dans le cadre de l’activité USAID/MuniWASH (Eau, Hygiène et Assainissement des municipalités en Afrique de l’Ouest) démarrée depuis 2019 et dont l’un des points porte sur l’amélioration de la prestation des services et de la qualité du service à la clientèle notamment la performance de la Soneb. Il est question de « renforcer la capacité du personnel de la Soneb à la prise en main et à l’exploitation […] d’un outil destiné à renforcer le système d’information pour une amélioration de la productivité et de l’efficacité du laboratoire d’analyse de l’eau ».

Mieux maîtriser et assurer la qualité de l’eau servie à la population

Pendant quatre jours sur la présente formation, les deux formateurs amènent les agents de laboratoire de la Soneb à la pratique du logiciel de gestion d’entreprise « Odoo » de type LIMS adapté à la gestion des laboratoires. « Durant notre présence ici pendant quatre jours, nous travaillons avec les membres du laboratoire pour leur indiquer comment configurer le système et devenir très rapidement autonome, les aider également pendant cette semaine à déjà débuter l’utilisation du système et on va également compléter le travail avec des ateliers où on va définir et mettre en place des indicateurs de suivi de la qualité de l’eau », informe le consultant Vincent Laurent. Il affirme que leur mission à travers cette formation est de rendre le laboratoire central de la Soneb, mais également ceux des autres régions, complètement autonomes dans la digitalisation pour l’amélioration de la qualité de l’eau. 

Ce logiciel au cœur de la formation est une solution pour y arriver, à l’en croire. « En effet, en utilisant un logiciel de gestion de type LIMS cela va donner beaucoup plus d’instantanéité dans l’information ; va permettre aussi d’avoir une plus grande visibilité sur les travaux relatifs à la qualité de l’eau, le suivi de la qualité de l’eau ; et c’est aussi une solution qui va permettre de créer des échanges automatiques, par exemple des emails automatiques en cas d’alerte par rapport à la qualité de l’eau.», explique le consultant. 

Le chef du département qualité eau et métrologie à Soneb, Calixte Akotègnon, avoue que c’est un progiciel qui permet aux laboratoires de faire une gestion informatique des données analytiques. La Soneb pourra intégrer toutes les données de laboratoire dans un système informatique et suivre au fur et à mesure qu’elle les manipule, les conformités à la norme. « L’objectif final pour la population, c’est de nous assurer qu’en tout temps, la qualité de l’eau qui est fournie à la population est maitrisée et de vite agir -dès qu’il y a le moindre problème, ndlr-», fait savoir Calixte Akotègnon.

Un suivi pratique sur au moins deux ans

Au-delà des quatre jours de formation, les consultants vont suivre la pratique de ce système de gestion de l’information de laboratoire à la Soneb sur au moins deux ans. « Notre mission ne s’arrête pas après les quatre jours. Il y a un suivi de minimum deux ans qui est prévu. Pendant ce suivi, nous allons assurer à la fois, le support des utilisateurs, les aider à utiliser toujours mieux et toujours plus la solution et notamment, on aura de plus en plus d’informations qui seront présentes au sein de la solution et on va aider également à la construction et à l’exploitation des indicateurs relatifs à la qualité de l’eau », annonce Vincent Laurent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here