Home Environnement/Santé Santé publique: Le RAMEC et la PMS renforcent les journalistes à s’engager...

Santé publique: Le RAMEC et la PMS renforcent les journalistes à s’engager contre le paludisme

367
0

Le Réseau des Acteurs des Médias pour l’Eau, l’Environnement et le Climat (RAMEC) et la Plateforme Médias et Santé (PMS) ont organisé un atelier national d’engagement des acteurs des médias dans la lutte contre le paludisme au Bénin le vendredi 29 juillet 2022 à Cotonou. Soutenues par Speak Up Africa et en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), ces deux organisations de professionnels des médias marquent un départ commun de contribution concrète à cette lutte.

Le Réseau des Acteurs des Médias pour l’Eau, l’Environnement et le Climat (RAMEC) et la Plateforme Médias et Santé (PMS) conjuguent leurs efforts pour contribuer à la lutte efficace contre le paludisme au Bénin. La première étape officielle de leur synergie d’action a été franchie le vendredi 29 juillet dernier à travers un atelier national d’engagement qui s’est déroulé au Chant d’oiseau à Cotonou. Et pour cause ! « Nous nous sommes rendus compte, en travaillant sur les questions d’assainissement, d’environnement, qu’il y avait un lien étroit avec le paludisme qui constitue un fléau dont les conséquences sont énormes sur le plan humain, sur le plan économique. Nous avons jugé nécessaire que nous devons faire le lien entre les mauvaises conditions d’assainissement, le mauvais cadre de vie et le paludisme », a justifié Alain Tossounon, président du RAMEC.

« Il s’agit de nous interroger sur la couverture et sur le traitement de l’information par rapport à cette problématique et de voir comment, en tant qu’acteurs des médias, on peut influencer des changements au niveau central mais également au niveau des communautés surtout pour les bonnes pratiques en matière de prévention », a-t-il ajouté. « Cette rencontre nous permettra de refaire nos armes, d’améliorer nos connaissances pour contribuer activement à la lutte contre le paludisme dans notre pays. Le paludisme reste et demeure l’un des défis majeurs en matière de santé publique. », dira la présidente de la PMS, Juliette Assiba Mitonhoun. 

Prendre part pour « zéro palu à l’horizon 2030 »

Il s’agit là d’une initiative capitale pour l’efficacité de la lutte contre le paludisme au Bénin, a reconnu le coordonnateur national du Speak Up Africa. Franz Okey a, au début de l’atelier, salué cet engagement des médias pour l’élimination du paludisme. « Nous sommes à un tournant décisif de la lutte contre le paludisme. Nous saluons à sa juste valeur, cette rencontre qui est la vôtre et qui vient renforcer et soutenir davantage l’engagement des journalistes et des animateurs d’émission santé dans la lutte contre le paludisme », a-t-il déclaré. Il a avoué que les médias, en tant que canal d’information, de sensibilisation, de diffusion et de partage d’informations vraies, sont des « acteurs clés dans cette lutte et un pilier incontournable pour l’atteinte de l’objectif ultime de l’ODD 3,3, ‘’zéro palu à l’horizon 2030’’ ». « Votre contribution permettra aux populations de vivre dans un pays exempt du paludisme », affirme-t-il. 

L’atelier a commencé par une immersion des participants au centre de santé de Godomey dans la commune d’Abomey-Calavi où ils ont échangé avec le personnel sur les réalités du paludisme dans cette formation sanitaire communautaire. En salle, les communications ont porté sur l’état des lieux, progrès et défis de la lutte contre le paludisme au Bénin ; la contribution de Speak Up Africa à la lutte dans la sous-région et au Bénin ; le lien entre le sous-secteur de l’Hygiène et l’Assainissement de Base (HAB), le paludisme et la santé ; et l’engagement des acteurs des médias pour un combat efficace. A la fin, les participants ont pris l’engagement à donner une suite à cet atelier à travers des productions dans les médias. Plusieurs sujets ont été proposés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here