Home Syndicats Syndicalisme : La CSA-Bénin renforce la connexion entre les femmes du CONAFETRA et...

Syndicalisme : La CSA-Bénin renforce la connexion entre les femmes du CONAFETRA et de l’Union Départementale

42
0

«  Il n’y avait pas une bonne connexion entre l’Union départementale (UD) et le bureau  du Comité National des femmes Travailleuses (CONAFETRA) de la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-Bénin). Chacun évoluait dans son couloir. Et en fin de compte, il y avait même des conflits d’attribution entre des Secrétaires exécutives (SE) qui pensaient qu’ils pouvaient tout faire ». Ce diagnostic du Secrétaire général confédéral de la CSA-Bénin, Anselme AMOUSSOU a conduit une formation et réorganisation entre les femmes qui animent le mouvement syndical au sein de la  confédération. Il s’agit d’un atelier de formation au profit des membres du Comité National des Femmes Travailleuses (CONAFETRA) qui s’est déroulé le  Mardi 29 août 2023 à la Bourse du travail de Cotonou.

L’objectif visé par cette formation selon Anselme AMOUSSOU, est de mettre  la Présidente des femmes au cœur de l’Union Départementale  pour créer  une  belle connexion afin que les deux se donnent la main pour mieux organiser les femmes  du département et les activités  syndicales.

L’actuelle Présidente du CONAFETRA, Paulette HANGBE,  trouve l’initiative pertinente  et soutient en ces termes « Au cours du mandat 2020-2021, les  Présidentes CONAFETRA sont élues et installées dans tous les 12 départements mais au terme, on constate que rien n’a concrètement bougé. Cela va sans dire qu’à chaque exercice d’une fonction, il faut une formation conséquente spécifique. »

 C’est donc dans  cette logique que le bureau national exécutif de la CSA et le bureau actuel du CONAFETRA se sont inscrits pour initier la dite formation pour que le résultat escompté soit atteint

La formation a été marquée par la remise de cahiers de charges au Présidente CONAFETRA. Une communication a été donnée par l’ancienne Présidente du CONEFETRA, Basilia KOUKOUI.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here