Home Enseignements Rencontre internationale à l’UAC: Les travaux des tiers bénéficiaires du projet VaRRIWA...

Rencontre internationale à l’UAC: Les travaux des tiers bénéficiaires du projet VaRRIWA lancés

167
0

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Professeur Eléonore YAYI LADEKAN et la directrice régionale de l’AUF Afrique de l’Ouest, Professeur Ouidad TEBBAA ont procédé ce jeudi 10 Mars 2022 sur le Campus Numérique Francophone de Cotonou sis sur le campus d’Abomey-Calavi de l’UAC, au lancement des travaux des tiers bénéficiaires du projet Valorisation des Résultats de la Recherche et de l’innovation en Afrique de l’Ouest (VaRRIWA). C’est à travers la réunion internationale des parties prenantes qui se déroule du 10 au 11 Mars 2022 au Bénin avec le soutien de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP).

A l’occasion, le Directeur général de l’Agence Béninoise de Valorisation des résultats de la Recherche et de l’Innovation Technologique (ABeVRIT), Professeur Pierre DOSSOU YOVO a situé le contexte. Il s’agit d’une rencontre qui marque le démarrage des travaux des tiers bénéficiaires du projet. A titre, il a salué le soutien sans faille de l’autorité de tutelle depuis la conception jusqu’à l’obtention du financement. « Madame la ministre accompagne également toutes nos activités depuis le lancement le 14 décembre 2021 » s’est-il réjouit.
Sur les trois projets béninois appuyés par VaRRIWA, deux d’entre eux sont institutionnellement abrités par l’Université d’Abomey-Calavi.

L’UAC et l’UP s’engagent

En sa qualité de bénéficiaire de deux projets, le Recteur de l’Uac, Professeur Félicien AVLESSI a, exprimé sa fierté au regard des avantages que vont générer ses projets pour l’UAC.
Porté par le Vice-Rectorat chargé de la Recherche Universitaire et la Fondation UAC Startup Valley, le premier projet est intitulé « Renforcement du dispositif de valorisation de la recherche-innovation à l’Université d’Abomey-Calavi du Bénin ». Le Recteur s’est réjoui de ce qu’avec donc les 118 429 500 FCFA soit 180 545 Euros mobilisés, les activités de ce projet serviront à renforcer les capacités des enseignants-chercheurs et innovateurs sur les mécanismes de valorisation des résultats de leurs travaux.

En outre, conçu et porté par la Faculté des Sciences agronomiques (FSA), le second projet est intitulé « Diagnostic du système d’innovation et renforcement des capacités des acteurs de la recherche sur la valorisation et la protection des innovations au Bénin ». VaRRIWA finance ce projet pour un montant de 116 392 500 FCFA soit 177 439,22 Euros. Ce second projet n’a pas laissé le Recteur Félicien AVLESSI indifférent. Il a donc pris l’engagement de faire prospérer les projets.

« Nous sommes bien conscients que, par leur mise en œuvre, ces deux projets sont appelés à contribuer à la création d’un environnement incitatif au transfert de technologie et à l’innovation durable en Afrique de l’Ouest. L’équipe rectorale de l’Université d’Abomey-Calavi prend-elle l’engagement de ne point marchander son appui aux différentes équipes de pilotage des projets. L’institution mettra en place la veille institutionnelle favorable à l’exécution des activités dans les délais fixés et selon les procédures définis » a promis le Recteur de l’UAC.

A sa suite son collègue de l’Université de Parakou, Professeur Bertrand SOGBOSSI dont le projet améliorera la visibilité de l’Université de Parakou. Il a aussi pris l’engagement de ce que tout sera exécuté conformément aux clauses et aux principes de bonne gouvernance et de gestion axés sur les résultats.

Des attentes de l’AUF aux perspectives sur le numérique et l’employabilité

Les différents engagements n’ont pas laissé la Directrice régionale de l’AUF Afrique de l’Ouest, Professeur Ouidad TEBBAA, indifférente. Elle justifie l’attribution des trois projets au Bénin par la priorité que la recherche scientifique constitue aujourd’hui pour le Bénin. « Nos chercheurs sont utiles au développement de leur société. C’est la raison de la naissance de ce projet VARRIWA. Il est né aussi parce qu’il est porté et incarné par des ministères de qualité. C’est parce que vous avez fait de la valorisation de la recherche un pilier de vos réformes » a précisé Professeur Ouidad TEBBAA. Elle a saisi l’occasion, pour partager la vision de l’AUF avec les bénéficiaires. « C’est de permettre à ces quatre pays de mettre sur pied les dispositifs d’accompagnement des résultats de la recherche et de développer des programmes de formations au profit des chercheurs, innovateurs, inventeurs, entrepreneurs de nos quatre pays…C’est aussi de mettre en réseau les acteurs de la recherche et de l’innovation pour une systématisation des transferts de nos technologies à l’échelle de ces quatre pays et de toute la sous région » a rappelé Professeur Ouidad TEBBAA. Elle a rassuré la ministre de ce que l’AUF ne négligera pas les autres défis liés à la transformation numérique et de l’employabilité des lauréats. Car le sort de la jeunesse estudiantine st crucial .

Les reconnaissances du Bénin

A son tour la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Professeur Eléonore YAYI LADEKAN, a dit toute sa reconnaissance à tous les acteurs qui ont permis la réalisation de ce projet très important pour le système de la recherche et de l’innovation de nos Etats. A l’en croire, en permettant la réalisation du projet VaRRIWA, toutes les parties prenantes ont opté pour la dynamisation de la recherche et de l’innovation au service de nos populations, à l’instar du Gouvernement de la République du Bénin, dont le Programme d’Action 2021-2026 positionne la promotion de la recherche et de l’innovation sous le pilier 2 intitulé : poursuivre la transformation structurelle de l’économie.
A ce titre, elle a invité les tiers bénéficiaires du projet VaRRIWA, à conduire leurs activités avec professionnalisme et à gérer les financements dans les règles de l’art.

Par ailleurs, il faut noter qu’au cours de la présente réunion internationale, les participants procéderons à la validation des termes de référence de l’appel d’offres international pour le recrutement d’un consultant chargé de la mise en place de la plateforme régionale numérique de coordination et de renforcement des synergies entre les acteurs de la recherche et de l’innovation en Afrique. Ce sera également l’occasion d’une prise de contact avec les tiers bénéficiaires du financement du projet VaRRIWA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here