Home Politique Revue du PTA, gestion 2022 à fin juin: Le ministère de l’énergie...

Revue du PTA, gestion 2022 à fin juin: Le ministère de l’énergie prend les marques d’un second semestre plus fructueux en réalisation d’objectifs

452
0

Seulement une semaine après la clôture du premier semestre de l’année 2022, le ministère de l’énergie fait déjà la revue de son Plan de travail annuel (PTA). Ce fut l’occasion, le jeudi 7 juillet dernier à Cotonou, de faire le point et d’aborder la deuxième période de l’année avec plus d’efficacité et d’efficience pour de meilleures performances dont le point central est l’accès de tous à une énergie de qualité et en quantité. 

Le ministère de l’énergie a procédé hier, jeudi 7 juillet 2022, à la revue de son Plan de travail annuel (PTA), gestion 2022 à fin juin. C’était à la faveur d’un atelier qui s’est déroulé à l’hôtel Bénin Royal à Cotonou. Ceci, 7 jours seulement après la fin du premier semestre. « C’est historique. Ce qui montre l’évolution qu’il y a eu dans l’organisation et la volonté de faire des redditions de compte en bonne et due forme et dans les délais », a affirmé le Ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou. « Cela nous permet en fait d’avoir une meilleure visibilité pour mieux réorganiser et anticiper pour avancer sereinement par rapport aux résultats attendus vis-à-vis des objectifs qui nous ont été fixés par le gouvernement », a-t-il justifié. 

C’est la revue du premier semestre 2022 mais, en réalité, celle du premier trimestre considérant que l’exécution du PTA a été lancée officiellement le 1er mars, à en croire le directeur de la planification, de l’administration et des finances, Herman Zimé. C’est donc la revue de trois mois acharnés de dur labeur, a-t-il souligné avant d’ajouter que cette période a été marquée par l’émergence de nouvelles préoccupations, le non démarrage de certains projets, entre autres difficultés. « C’est pour faire le point de ce qui est fait à la fin du second trimestre et nous projeter dans la tranche du troisième trimestre », a dit le Secrétaire général du ministère (SGM), Jean-Claude Gbodogbé. 

Le SGM a rappelé que le secteur de l’énergie dispose pour la gestion 2022, d’un budget d’environ 82 milliards de francs Cfa soit un accroissement d’environ 38% par rapport à 2021 et structuré en deux programmes et 27 projets calqués sur les priorités du secteur que sont : la diversification et la consolidation des ressources énergétiques, l’amélioration de l’accès de tous à l’énergie et aux connaissances ; la mobilisation du financement adapté à la réalisation des infrastructures énergétiques, la promotion d’une gouvernance sectorielle efficace et le renforcement des réformes sectorielles et institutionnelles.

Dans son discours d’ouverture de l’atelier, le Ministre de l’énergie a insisté pour qu’une analyse rétrospective sans concession soit de mise afin d’identifier réellement en plus des succès réalisés, surtout les difficultés et les goulots d’étranglement puis la meilleure façon pour pouvoir entamer efficacement cette deuxième période de l’année. « Il s’agira de procéder à des analyses pertinentes sur l’efficience et l’efficacité de la mise en œuvre de notre PTA au 30 juin et surtout trouver les voies et moyens pour que cette deuxième période se passe encore mieux que ce qui a été sur cette première période qui s’est achetée il y a quelques jours », a-t-il annoncé. Etaient inscrits à l’ordre du jour, l’examen et validation du bilan du PTA au 30 juin 2022 ; le point d’exécution du plan de passation des marchés publics du ministère de l’énergie à fin juin 2022 ; le réaménagement du PTA gestion 2022 et les perspectives pour le troisième trimestre.

Satisfecit mais surtout engagement pour plus de performances

Au terme des présentations suivies d’échanges, le Ministre s’est dit satisfait. « C’est globalement satisfaisant », a-t-il affirmé. C’est d’ailleurs ce que les représentants de la présidence qui suivent les activités de son département ministériel au quotidien ont aussi exprimé. Mais pour le Ministre, il est question de fournir davantage d’effort. « J’ai noté avec attention que nous avançons mais nous devons plus que jamais rester vigilants pour l’exécution jusqu’au bout de notre plan de travail annuel pour pouvoir atteindre les résultats non seulement en termes de pourcentage d’exécution mais surtout les impacts que ces projets vont apporter à nos concitoyens. C’est ça qui est l’objectif et qui doit être le dénominateur commun de tous nos efforts, de toute la solidarité qui doit exister entre les uns et les autres pour pouvoir atteindre ces résultats » a-t-il martelé. 

Pour ce, l’autorité a appelé ses collaborateurs à divers niveaux, « à la nécessité d’une proactivité dans la manière de gérer les projets et une anticipation par rapport aux difficultés ». « Nous devons tous œuvrer pour l’accès de tous les béninois et béninoises à une énergie de qualité et en quantité prenant en compte les préoccupations environnementales et qu’à terme, ça soit le moins cher possible, car l’énergie est au cœur du Bénin, désormais terre d’opportunité grâce au président Talon », leur a rappelé le Ministre Dona Jean-Claude Houssou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here